Planchers mixtes et concept FRACOF

le

Le concept FRACOF repose sur l’activation de l’effet de membrane d’une dalle mixte en situation d’incendie, observé lors de sinistres et d’essais au feu en grandeur réelle. En effet, sous l’effet de la montée en température de gaz chauds sous une dalle, cette dernière fléchit en raison d’un gradient thermique sur son épaisseur d’une part, et de la réduction de ses caractéristiques mécaniques d’autre part. A mesure que les déplacements de la dalle augmentent, un mécanisme d’auto-équilibre se développe, les efforts de traction en partie centrale repris par la nappe de treillis soudé étant équilibré par les efforts de compression périphériques repris par le béton.
L’activation de l’effet de membrane s’accompagne d’un transfert des charges mécaniques des éléments les plus affaiblis (très échauffés) vers les éléments les plus résistants (moins échauffés). De ce fait, le concept FRACOF consiste à décomposer un plancher mixte acier-béton en différents panneaux rectangulaires délimités par des poteaux, où seuls les éléments de structure périphériques doivent être suffisamment résistants pour assurer le maintien vertical de la dalle. La protection des éléments horizontaux de l’ossature métallique (poutres principales et solives) s’avère même totalement inutile dans certains cas, notamment pour des parcs de stationnement aériens largement ventilés.
En raison des économies substantielles réalisées grâce au concept FRACOF, ce dernier a déjà été utilisé depuis plusieurs années dans des projets de construction, aussi bien en France que dans d’autres pays européens.

Pour en savoir plus téléchargez le document: Construire en acier sans protection incendie : le concept FRACOF

Gisèle Bihina, chef de projet recherche incendie , CTICM