Préparation de surface avant peinture

le

La préparation d’une surface métallique avant l’application d’un revêtement anticorrosion à base de peinture est une étape primordiale dans la durabilité de la protection anticorrosion.
La préparation de la surface a pour but la propreté du subjectile et la création d’une rugosité de surface. Une préparation soigneuse de la surface permettra une bonne adhérence du système de peinture, la durabilité de la protection et donc à terme la conservation de l’ouvrage ou de la structure protégé.
Lors de cette étape, le support va être dégraissé, les sels solubles vont être éliminés et la rouille et la calamine vont être supprimés.
Les principales méthodes de décapage dans la construction métallique sont :

  • Décapage par projection : projection de particules (sable, grenailles métalliques, abrasifs non siliceux…) ou d’eau sur la surface à décaper.
  • Décapage mécanique : marteau, brosse métallique, machines….
  • Décapage chimique : gel ou liquide appliqué sur les anciennes peintures.
  • Décapage par induction : chauffage localisé de la surface métallique provoquant un décollement des anciennes couches de peinture.

Par contre, seul les techniques de décapage par projection d’abrasifs et mécanique permettent de créer et/ou améliorer la rugosité de la surface. Les autres techniques permettent seulement de retrouve la rugosité d’origine.
Lors de l’opération de décapage, le degré de soin de la préparation doit être contrôlé afin de vérifier que l’état de surface corresponde aux exigences du système de peinture envisagé.
Voir normes NF EN ISO 8501, 8502, 8503 et 8504 et NF EN 12944-4.

Olivier Moatt, chef de projets matériaux et corrosion – CTICM