Poteaux communs sur joint sismique

le

Pour que deux parties d’une même structure soient indépendantes l’une de l’autre sous l’effet d’un séisme, il faut les séparer par un joint sismique. Le plus simple dans ce cas est de dédoubler les poteaux de chaque côté du joint, mais cela se traduit par un surcoût non négligeable. Il reste possible, pour des bâtiments courants, de garder des poteaux communs aux deux parties, avec des appuis glissants, tout en assurant le découplage des réponses sismiques. Quelques précautions minimales sont alors à prendre en compte.

Télécharger le document

Pierre-Olivier Martin, directeur projets de recherche, CTICM