Calcul de vent sur les structures: OroM une appli mobile gratuite

le

Une nouvelle application mobile OroM, développée par le CTICM, est disponible pour le calcul automatique de l’altitude moyenne et de l’altitude relative du terrain.

Les variations de relief du terrain naturel peuvent induire une modificaion de l’écoulement des flux d’air, et donc une perturbation du vent. Ces phénomènes s’observent plus particulièrement à proximité des collines et autres sommets montagneux. D’une manière générale, on désigne par le terme d’orographie l’étude et la description du relief. L’effet de la forme du terrain sur le calcul des structures soumises au vent se fait dans la norme NF EN 1994-1-4 par l’intermédiaire du coefficient d’orographie.

Si dans le cas général d’un terrain plat le coefficient d’orographie peut être pris égal à 1, des procédures plus complexes doivent être mises en œuvre dans les cas suivants :

  • orographie dispersée : chaine de montagne ;
  • orographie localisée : colline, falaise.

Pour chacune de ces orographies, l’Annexe Nationale de la norme NF EN 1994-1-4 propose une procédure de calcul spécifique. Pour l’orographie dispersée, la procédure repose sur le calcul de l’altitude moyenne du terrain où la construction est située. Cette altitude moyenne s’obtient par référence aux altitudes du terrain des points situés dans les quatre directions cardinales à respectivement 500 m et 1 000 m de distance (cf. clause 4.3.3(1) de la norme NF EN 1991-1-4/N). L’article « Détermination du coefficient d’orographie et influence des ouvertures sur un bâtiment selon l’EN 1994-1-4 » (D. Clavaud), publié dans la Revue Construction Métallique n°3-2009 donne les détails de calcul de la procédure. Plus récemment, sur le même sujet, un post a aussi été publié sur ce site .

Le calcul de l’altitude moyenne nécessite la détermination de l’altitude de 9 points spécifiques. Si les outils dont on peut aisément disposer sur internet permettent sans trop de difficultés de récupérer l’altitude d’un point particulier, la répétition de la procédure pour 9 points couplée à la détermination des points à 500 m et à 1 000 m de distance dans les quatre directions cardinales peut vite s’avérer fastidieuse.

Une nouvelle application pour le calcul de l’orographie dispersée

Le CTICM a développé une nouvelle application qui permet le calcul automatique de l’altitude moyenne du terrain. Cette application OroM est disponible gratuitement sur les plateformes Android et Microsoft Windows 10. Elle est d’ores et déjà disponible dans le Google Play (Android) et le sera un peu plus tard dans le Microsoft Store (Windows 10).

Comment installer OroM ?

Pour les appareils avec un système d’exploitation Android, smartphone ou tablette, l’application OroM peut être trouvée et installée à partir de Google Play en recherchant le nom de l’application ou le CTICM (cf fin de cet article pour télécharger l’appli pour Android).

L’application sera aussi disponible prochainement sur les appareils sous Windows 10 (PC, smartphone, tablette) en passant par le Microsoft Store. Comme pour la plateforme de Google, il suffira de rechercher OroM ou CTICM dans la boutique d’applications de Microsoft.

Comment utiliser OroM ?

Pour en savoir plus sur l’installation et l’utilisation de l’application, nous vous invitons à télécharger le fichier PDF en cliquant ici.

Ressources utilisées

OroM utilise différentes ressources externes pour assurer son fonctionnement. Tout d’abord, l’application nécessite obligatoirement une connexion internet pour pouvoir afficher la carte, récupérer l’adresse d’un point et obtenir les altitudes pour effectuer les calculs. L’application demande également à récupérer la géolocalisation de l’appareil. Cette fonctionnalité n’est pas essentielle au fonctionnement de l’application, elle permet simplement d’initialiser la carte sur la position de l’appareil.

Pour ce qui est des ressources externes, l’application a recours au service collaboratif de cartographie OpenStreetMap qui est libre d’utilisation. Ce dernier gère l’affichage du fond de carte, le zoom, la récupération de la latitude, de la longitude et de l’adresse d’un point. OroM utilise aussi la base de données géographiques Geonames, afin de récupérer les altitudes nécessaires aux calculs. Enfin, toutes les icônes présentes dans l’application sont issues d’Icons8 .

Traitement des données

Les données stockées dans l’appareil permettent à l’utilisateur de ne pas rechercher plusieurs fois le même site de construction et de retrouver directement les résultats qui le concernent. Ces données peuvent être supprimées à tout moment directement par l’utilisateur.

Les données récupérées lors de l’utilisation de l’application ne servent que localement dans l’appareil. Elles ne sont en aucun cas transférées et stockées vers un serveur distant ou utilisées à des fins commerciales.

Support

Merci de retourner vos questions, vos suggestions d’amélioration et vos commentaires au sujet de l’application à l’adresse courriel suivante : support.logiciels@cticm.com.

Télécharger l’application sur Google Play

Benoît Defossez et Pierre-Olivier Martin, CTICM